• Accueil
  • Nous contacter
  • Facebook
  • Instagram
  • Youtube
 

Bulletin paroissial pour l'été : cliquez ici

A partir du dimanche 4 juillet et jusqu’au dimanche 29 août inclus, il n’y aura plus qu’une seule messe dominicale à 10h30. Les offices en semaine sont annoncés le dimanche

Histoire de la paroisse

La paroisse personnelle La Croix glorieuse est la réponse du diocèse de Strasbourg au motu proprio Ecclesia Dei (02/07/88) de saint Jean-Paul II,reconnaissant « non seulement la légitimité mais aussi la richesse que représente pour l'Eglise la diversité des charismes et des traditions de spiritualité et d'apostolat. Cette diversité constitue aussi la beauté de l'unité dans la variété : telle est la symphonie que sous l'action de l'Esprit -Saint, l'Eglise terrestre fait monter vers le ciel ». Saint Jean-Paul II demandait que, « partout », l’on respectât « les dispositions intérieures de tous ceux qui se sentent liés à la tradition liturgique latine, et cela par une application large et généreuse des directives données en leur temps par le Siège apostolique pour l'usage du missel romain selon l'édition typique de 1962 ». La paroisse personnelle La Croix glorieuse s’inscrit aussi dans la dynamique du motu proprio Summorum Pontificum (07/07/07) de Benoît XVI, relevant que ce missel « n’a jamais été juridiquement abrogé, et que par conséquent, en principe, il est toujours resté autorisé ». Dans la Lettre aux évêques, accompagnant ce motu proprio, Benoît XVI en appelait à un « enrichissement réciproque » des deux formes du rite romain et estimait, en transformant un indult en plein droit, « parvenir à une réconciliation interne au sein de l’Église ».

Suscitée le 16 avril 1989 par Mgr Brand, érigée en paroisse personnelle le 12 octobre 2006 par Mgr Doré, domiciliée à Saint-Louis-en-ville à Strasbourg depuis le 1er septembre 2012 par Mgr Grallet et à Saint-Joseph à Colmar depuis le par Mgr Ravel, cette paroisse a eu pendant trois décennies comme pasteurs les abbés Christian Gouyaud et Alexander Leonhardt avant que Mgr Ravel en confie la charge pastorale, pour la rentrée 2021, aux abbé Florent Molin et Montfort Gillet de la Société des Missionnaires de la Miséricorde Divine.

Si un paroisse « territoriale » comprend les fidèles d’une circonscription territoriale donnée, une paroisse « personnelle est déterminée « par le rite, la langue, la nationalité des fidèles d’un territoire, et encore pour tout autre motif » (can. 518). La paroisse personnelle La Croix glorieuse, en l’occurrence, a été érigée pour offrir aux fidèles catholiques de l’archidiocèse de Strasbourg qui le souhaitent de pouvoir bénéficier de l’exercice de la forme dite « extraordinaire » du rite romain et des activités pastorales qui se greffent à cette célébration.

Les particularités de cette réalisation au sein de la mouvance dite « traditionnelle » tiennent dans la pleine adhésion des prêtres desservants au Magistère actuel interprété selon « une herméneutique de la réforme dans la continuité de l'unique sujet-Eglise » (Benoît XVI) - et non en rupture avec la Tradition de l'Eglise -, dans la célébration de la forme extraordinaire qui prend en compte les principes essentiels de la constitution de Vatican II sur la liturgie et aussi dans la non-exclusion - en principe et en pratique - de la célébration du nouveau rite dont ils reconnaissent la valeur et la sainteté.

La messe dominicale en forme extraordinaire est célébrée à partir de la rentrée 2021-2022 à 9h, 10h30 et 19h à Saint-Louis en-ville à Strasbourg et à 10h30 à Saint-Joseph à Colmar.

Pour nous contacter, cliquez ici.