Dernière modification : 05/06/2018 (Photos des communions et de la fête Dieu)
Thème graphique : par défaut Changer de style

Restauration du patrimoine

Restauration de trois oeuvres

Après les deux campagnes de travaux pour restaurer la nef et le choeur de l’église en 2015 et 2017 et, en attendant la mise en oeuvre du chantier de restauration de l’orgue, la Fabrique de Saint-Louis a entrepris de faire restaurer trois oeuvres (deux tableaux et une statue) qui appartiennent au patrimoine de l’église.

Saint Louis en prière

La première est un tableau de Gabriel-Christophe Guérin (1790-1846), réalisé pour l’église reconstruite en 1827. Cette peinture qui ne dispose pas de cadre a probablement été le tableau du maître-autel primitif de l’église, remplacé en 1893 par le maître-autel actuel de Théophile Klem. En cours de restauration dans les ateliers de M. François Pequignot à Strasbourg, le tableau de Saint Louis en prière prendra place prochainement sur le mur nord de la nef à gauche de la chaire à l’emplacement qui lui a été réservé et sera doté d’une baguette dorée en guise de cadre à l’instar du liseré doré qui sert de bordure aux toiles de Feuerstein dans le choeur. Le tableau avait été déposé dans les réserves du Musée des Beaux Arts de Strasbourg au printemps de 1968 après la grande restauration intérieure de l’église menée en 1967-68.

Pietà

Parallèlement à la restauration du tableau de Saint Louis en prière, la Fabrique a commandé la restauration de la Pietà à M. Stéphane Linder qui avait rendu à la chaire son éclat l’an dernier. La Pietà prendra place ensuite sous la tribune à proximité du grand Christ en croix.

Communion de Sainte Madeleine

Enfin il est prévu également de restaurer un autre tableau, actuellement conservé à la sacristie, représentant la Communion de sainte Madeleine. Cette oeuvre, anonyme, daterait du XVIIIe siècle. Elle est inscrite à l’Inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 2000. Après autorisation de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le tableau et son cadre seront restaurés. Ils prendront place ensuite sur le mur nord de la nef, près de la tribune, à l’emplacement déjà réservé.

Restauration du grand orgue

Déposé en mai 2017 et conservé dans les ateliers du facteur d’orgue haguenovien Quentin Blumenroeder, le grand orgue de Charles et Edgar Wetzel, construit en 1895, attend sa restauration que nous espérons mener en 2019. Le dossier administratif suit son cours avec des échéances importantes à venir concernant le classement éventuel de l’ensemble de l’instrument au titre des Monuments Historiques. Cet instrument, dont le buffet néo-baroque est classé Monument Historique depuis 1982, est une pièce unique. Acquis au prix de 12.000 Marks après une souscription auprès des paroissiens de Saint-Louis, il est l’instrument le plus ambitieux et le chant du cygne de la Maison Wetzel qui avait ses ateliers au 24 rue du Dragon, à côté de l’église. Inspiré de la facture d’orgue d’Aristide Cavaillé-Coll, il est un témoin important dans l’histoire de l’orgue en Alsace et le seul orgue Wetzel dans les églises de Strasbourg. Une richesse donc pour le patrimoine strasbourgeois.

Tous droits réservés | Croix glorieuse © 2018 | Réalisation : Xavier-Nicolas Stoffel
Nos réseaux :