Dernière modification : 03/06/2017 (Photos des communions)
Thème graphique : par défaut Changer de style

Le chemin de croix

Disponible également au format PDF.

Le chemin de croix est la médiation de la passion du Christ

Au XIV° et XV° siècle, les franciscains prirent l'initiative d'inviter les fidèles qui venaient en pèlerinage à Jérusalem, à participer à la passion de Jésus, en allant du tribunal de Pilate au Calvaire. Puis à partir du XV°, pour ceux qui ne pouvaient aller à Jérusalem, ils firent des représentations des épisodes de la Passion du Christ pour que l'on puisse méditer les souffrances de Jésus. Les franciscains diffusèrent cette dévotion, comme ils le firent pour la crèche de la Nativité. Faire le chemin de croix est une cérémonie qui nous fait revivre les évènements de la Passion de Jésus et nous fait réfléchir à la signification de ces évènements. On pense aux souffrances du Christ et on fait l'expérience de l'amour que révèle son attitude. Cette méditation éveille en nous un sentiment de compassion et de gratitude envers le Seigneur qui nous a aimé jusqu'au bout. Nous trouvons dans l'exemple du Christ l'attitude que nous sommes invités à vivre à notre tour.

La célébration est un moyen de méditation

La méditation de la Passion pendant la célébration se fait d'une manière concrète en parcourant un trajet de stations. Le corps est associé à la méditation. Celle-ci est aidée aussi par les représentations (peintures ou monuments) des différentes stations. La marche et les récitations de formules soutiennent la pensée. C'est une forme de prière plus facile et plus populaire que l'oraison.

Histoires des stations

Les stations du chemin de croix sont les étapes du chemin parcourues par Jésus lors de sa montée au Calvaire. Le nombre des stations varia jusqu'à la fin du XVII° siècle où il fut fixé à quatorze. Depuis la construction en 1958 d'un chemin de croix à Lourdes, on termine la cérémonie par une quinzième station "Avec Marie dans l'espérance de la résurrection du Christ". Le pape Jean Paul II a terminé ainsi la cérémonie du Vendredi saint au Colisée. En 1991 lorsqu'il a fait la cérémonie sur le mont Palatin, Jean-Paul II a supprimé les stations sans référence biblique (les 3 chutes de Jésus, sa rencontre avec sa mère et celle avec Véronique) et il les a remplacé par d'autres stations inspirées de l'Évangile : Jésus au jardin des oliviers, le reniement de Pierre et la promesse du paradis au bon larron.

Dans la plus part des églises et des chapelles, on trouve un chemin de croix. Il consiste en 14 croix en bois, fixées sur les murs de l'église, accompagnées habituellement d'une peinture ou d'une sculpture représentant le sujet de la station. Les croix sont disposées à des intervalles tels qu'elles jalonnent un chemin et pour qu'en les parcourant les fidèles fassent le tour complet de l'église. Le tour va habituellement en sens inverse des aiguilles d'une montre, mais ce n'est pas une règle générale. Il y a aussi des chemins de croix à l'extérieur des églises, souvent dans la nature. Ainsi à Lourdes, il y a deux circuits à l'extérieur (un dans la montagne et un circuit dans la prairie des sanctuaires)

Faire le chemin de croix

Comment et quand participer à la célébration ?

Habituellement devant chaque station, on fait une prière («Notre Père», «Je vous salue Marie», «Gloire au Père») on chante un cantique et on écoute une exhortation, et l’on dit souvent ces paroles : « Nous t'adorons, Ô Christ et nous Te bénissons parce que Tu as racheté le monde par ta sainte Croix ». On peut faire la célébration dans une église ou dans une chapelle. On fait le tour de l'église en s'arrêtant à chaque station. On le fait parfois aussi dans les rues d'une ville et dans les lieux de pèlerinage. On peut participer à une cérémonie de chemin de croix organisée par une paroisse, en pèlerinage mais on peut aussi le faire seul en s'aidant d'un texte pour la méditation.

Il est recommandé de participer à la célébration le Vendredi Saint et les vendredis de carême. Beaucoup de paroisses font la cérémonie tous les vendredis de Carême. Pendant le carême, qui est un temps de pénitence et de prière, il faut méditer la Passion du Christ pour se préparer à fêter sa résurrection.

Tous droits réservés | Croix glorieuse © 2017 | Réalisation : Xavier-Nicolas Stoffel
Nos réseaux :